La face sombre du travail détaché

Quatre ouvriers agricoles marocains, soutenus par la CGT, vont saisir la justice afin de dénoncer leurs conditions de travail, dans le Vaucluse, mais aussi les Bouches-du-Rhône. Ils sont employés via une agence de travail temporaire basée près de Valencia, en Espagne. Tous évoquent des salaires au rabais, des horaires de travail à rallonge et l’absence de respect de la législation sur les travailleurs détachés…

Article paru sur Vaucluse-Matin le 23/09/2017 :

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *