14 décembre, 10h30, esplanade Jean Jaurès, Avignon : mobilisation générale

pour une juste répartition des richesses

pour un avenir digne pour tou-te-s

La préoccupation grandissante d’une majorité de la population est simplement de savoir comment boucler les fins de mois.

L’écart se creuse de plus en plus entre la majorité de la population et les plus riches pour lesquels le gouvernement a des égards sans limites : suppression de l’ISF, baisse des cotisations sociales et crédits d’impôts (40 milliards de CICE pérennisés en baisse de cotisations sociales en plein mouvement des gilets jaunes !!). La baisse des financements publics, combinée aux privatisations des services publics, accroît la fracture sociale et les inégalités entre les territoires, en laissant de plus en plus de citoyens sans services publics de proximité.

Ce contexte politique qui « tire » toujours sur les plus précaires et les plus fragilisé-e-s au profit des plus riches amène une colère grandissante. L’absence de réponses concrètes et immédiates du gouvernement et du patronat, leur refus d’ouvrir de véritables négociations, génèrent une légitime colère dans la population.

La CGT partage cette colère et porte, encore dans les derniers mois, la nécessité de répondre aux urgences sociales. La violence imposée par le grand patronat et les gouvernements successifs, à travers la précarisation et la paupérisation des salarié-e-s et des citoyen-ne-s de notre pays, n’est ni physique, ni médiatique mais belle et bien présente au quotidien.

GILETS ROUGES, GILETS JAUNES ou VERTS mêmes revendications, même combat pour la dignité !

Il faut que cette colère se transforme en un rapport de force conséquent qui permettra d’exiger et d’obtenir de réelles avancées sociales ; une société juste dans laquelle chacun-e a une place dans une vie digne. En méprisant les organisations syndicales et en appelant à la disparition pure et simple des corps intermédiaires, le gouvernement méprise les salarié-e-s, les privé-e-s d’emplois, les retraité-e-s. Des salarié-e-s luttent et gagnent sur leurs revendications dans les entreprises, les services publics chaque jour.

  • La CGT exige la revalorisation du SMIC à 1800 euros brut comme base de toutes les grilles de salaires et le retrait du plan d’économies sur les allocations chômage de 10% en 3 ans.
  • La CGT exige une réforme fiscale pour un impôt au service des populations où chacun-e contribue selon ses moyens et où les très riches sont réellement mis à contribution, en luttant contre l’évasion et l’optimisation fiscale et en stoppant les cadeaux au patronat sans contreparties.
  • La CGT exige une politique de développement des industries et des services publics qui permette la création d’emplois dignes et pérennes dans le cadre de la transition écologique en incluant une dimension sociale prioritaire : ce n’est pas aux pauvres et aux classes moyennes de payer la note d’une économie capitaliste basée sur l’exploitation sans fin des ressources naturelles et du travail humain.

La CGT appelle à une grande manifestation le 14 décembre 2018 à partir de 10 heures 30 sur l’esplanade Jean Jaurès à Avignon

Résolument aux côtés des salatrié-e-s et citoyen-ne-s, la CGT appelle à développer une lutte massive et offensive sur tous les lieux de travail et de vie contre un état autoritaire et un patronat avide.
La CGT invite l’ensemble des salarié-e-s du privé et du public, des privé-e-s d’emploi, des retraité-e-s, des lycéen-ne-s, des étudiant-e-s, à se réunir en assemblées générales, à débattre de cahiers revendicatifs et à décider collectivement des modalités d’action pour préparer les différentes mobilisations nécessaires à l’élévation du rapport de force pour construire une journée de blocage des profits début 2019.

STOP A LA RÉPRESSION POLICIÈRE

Comme nous le vivons dans nos manifestations syndicales, le mouvement social actuel subit une répression intolérable de la part des forces de police.

La CGT condamne avec la plus grande fermeté toutes les violences policières, notamment celles commises contre les lycéen-ne-s engagé-e-s dans une lutte pour leur avenir.

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.