Le 21 avril, rassemblement pour une société solidaire et tolérante et contre la commémoration de Charles Maurras

Le samedi 21 avril 2018, tout près d’Avignon, l’extrême-droite entend « honorer » Charles Maurras à l’occasion du 150ème anniversaire de sa naissance avec des représentant.e.s du FN, de Civitas, du Parti Nationaliste Français, de l’Institut du Bon Pasteur ou encore d’Égalité et Réconciliation

Charles Maurras, auteur français théoricien du « nationalisme intégral » disait lui-même que sa pensée était strictement indissociable de la haine des juifs, des « métèques », des protestants, et des francs-maçons. Il prôna, jusqu’à la fin de sa vie, un « antisémitisme d’État« . Il fut l’un des responsables de l’assassinat de Pierre Worms, cible en tant que juif de la milice de Vichy. Il fût l’un des fondateurs d’Action Française, organisation nationaliste qui combattit la république pour le retour de la monarchie.

« Commémorer » Maurras, c’est mettre en lumière et valoriser ces crimes et ces théories de la Haine.

INSUPPORTABLE ! INACCEPTABLE !

Le choix d’Avignon par ces organisations, nous interpelle. Nous observons, depuis plusieurs années, la montée de groupuscules nationalistes. L’extrême-droite et les mouvements identitaires, nationalistes et royalistes sont très présents dans le Vaucluse, des villes sont dirigées par le FN ou la Ligue du Sud. Toutes ces forces s’inscrivent dans la même manœuvre idéologique : centrer leur propagande sur la stigmatisation des réfugiées, des immigré.e.s, des étranger.e.s., des minorités.

Partout où ces organisations se développent, leurs militant.e.s n’hésitent pas à agresser immigré.e.s, personnes homosexuelles, transsexuelles ou transgenres, salarié.e.s, jeunes en lutte… Comme à Lille, Montpellier, Marseille, Strasbourg et Paris. Dans ce climat de tensions sociales et internationales, ces ligues et partis fascistes contribuent à diviser et affaiblir le camp des travailleurs, des démocrates et le camp de la paix.

Ne tombons pas dans le piège de celles et ceux qui divisent, rassemblons-nous, mobilisons-nous, il y a urgence !

Parce que les politiques antisociales sont le terreau de l’extrême-droite, participons aux initiatives en cours pour la défense de nos services publics.

Soyons très nombreux Samedi 21 Avril 2018 à 14 heures, place Pie à Avignon pour une société tolérante, solidaire et respectueuse de toutes les différences !

A l’appel de : L’Association pour la Taxation des Transactions financières et l’Action Citoyenne (ATTAC), La CGT, Café Citoyen, Europe Ecologie Les Verts, Ensemble !, La France Insoumise, La Fédération Syndicale Unitaire (FSU), La Gauche Démocratique et Sociale, Les Jeunes Communistes 84, La Ligue des Droits de l’Homme, Le Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP), Le Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF), Le Parti Communiste Français (PCF), Le Nouveau Parti Anti-capitaliste (NPA), Le Réseau Éducation Sans Frontières (RESF), L’Union syndicale Solidaires, L’Union des Étudiants de France (UNEF), L’Union des Étudiants Communistes (UEC).

 

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *