Une campagne de financement solidaire pour les SCOP-TI

Menacés de délocalisation par le géant Unilever les Fralib vont se battre 1336 jours.

Pour mémoire, en 2010, le géant de l’agroalimentaire annonce vouloir délocaliser son usine de Gémenos vers la Pologne. L’entreprise va bien, même très bien… Mais en Pologne, il n’en coûte que 6 centimes d’euros de salaire par boîte de thé « Eléphant » de 1,80 euros, contre 14 en France.

Les 182 salariés entament leur résistance : occupation de l’usine, multiples passages au tribunal pour bloquer les projets proposés par Unilever, résistances aux primes élevées, et même production clandestine de thé. Un combat sans merci d’une longueur inouïe finalement remporté par la petite centaine de salariés. Unilever jette l’éponge en mai 2014 et s’acquitte d’une somme de 20 millions d’euros, qui servira à payer les arriérés de salaire et à payer des indemnités aux 58 ex-salariés restants.

Une partie de cette somme financera également le nouveau projet des ouvriers : la création d’une coopérative Scop-TI, pour Société Coopérative Ouvrière Provençale des Thés et Infusions.

Depuis nos camarades se battent sans relâche. Ils ne veulent pas utiliser le langage capitaliste, on parle de cotisations sociales et non de charges. Pour eux le défi premier est de maintenir nos valeurs.

Bien sûr, ils sont confrontés à des difficultés économiques. La bataille des Fralib a été gagnée et chaque salarié a touché des indemnités supérieures à celles que proposait Unilever. Ils ont gagné le combat de la SCOP aussi, mais pour sa pérennisation, par contre, tout est loin d’être acquis. C’est la raison pour laquelle ils cherchent de nouveaux distributeurs. Il est indispensable aussi qu’ils se fassent mieux connaître sur le marché.

NOUS DEVONS LES AIDER !

L’UD CGT du Vaucluse s’engage dans une démarche de socio-financement de la SCOP-TI

L’UD CGT du Vaucluse a souhaité mettre en place pendant le festival d’Avignon un stand avec des militants CGT pour apporter de l’aide à nos camarades des Scop-TI. C’est ainsi que du 13 au 28 juillet 2017 les produits ont été vendus.

Une équipe particulièrement active sur la tenue du stand. Animation, explications étaient données aux nombreux festivaliers. Bien
évidemment des camarades de l’interpro ont assuré aussi leurs présences soit le matin soit l’après-midi.

Les citoyens festivaliers ont posé beaucoup de questions. Certains avaient entendu parler du combat des Fralib, d’autres découvraient avec intérêt leur lutte de 1336 jours.

Les contacts ont toujours été très courtois et souvent très chaleureux. Notre camarade Jeannot SAINTY nous a montré qu’il avait de grandes qualités commerciales. Il interpellait les passants avec un large sourire et en quelques minutes il avait raconté l’histoire de la création des Scop-Ti. La très grande majorité des gens repartait avec du thé, des verveines, et autres infusions proposées à la vente.

Il va de soi que dans la plupart de nos échanges, nous avons abordé aussi la nécessité de l’action interprofessionnelle du 12 septembre et celle du 28 septembre pour les retraités.

Notre participation pendant le festival nous a permis de contribuer à l’éveil des consciences et au réveil des papilles.

Pour les camarades qui ont participé ça été une bonne expérience. Nous tenons à les remercier car avec les fortes chaleurs et le mistral ça n’a pas toujours été facile.

L’U.D CGT va continuer à prendre des dispositions pour continuer à aider nos camarades Scop-Ti. Un stand sera présent dans tous les futurs Congrès d’U.L, de Syndicats, ainsi qu’aux deux Lotos de l’U.D CGT et de l’USR.

Envoyez vos commandes

L’UD CGT Vaucluse vous propose de continuer à participer à une grande campagne de solidarité agissante et au développement d’un réseau militant de distribution des produits de nos camarades de SCOP-TI (ex Fralib).

Si la bataille menée est à la fois industrielle et commerciale, elle est aussi une lutte d’ampleur contribuant à la construction de perspectives pour l’ensemble des travailleurs et du peuple de notre pays.

L’UD CGT Vaucluse a donc décidé de soutenir la bataille menée par les SCOP-TI face à une concurrence redoutable.

Ainsi 3 camarades Jean SAINTY (retraité agro-alimentaire), Denis CAUCHY (Ducros-Vahiné) et Véronique VIDAL (UL de Sorgues) seront en charge de vous contacter et de renvoyer les commandes que vos CE ou syndicats voudront bien faire pour soutenir nos camarades. Une adresse mail a été créée à cet effet : the[@]cgt.com

Amplifions notre soutien, contribuons toutes et tous à la réussite de cette SCOP, porteuse d’espoir pour les travailleurs et les travailleuses ainsi que pour toute la CGT.

 

Bon de commande Collectivités SCOP-TI

Imprimer cet article Télécharger cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *